Chargement...

Watchman Nee

Biographie de Watchman Nee

Début de son ministère :

Tout de suite après son salut, Watchman Nee se mit à aimer le Seigneur et reçut de manière très intense le fardeau d'annoncer l'évangile à ses camarades d'école et à ses concitoyens, en tout temps. Grâce à sa prédication, presque tous ses camarades furent menés au Seigneur, et un réveil se propagea dans toute l'école puis s'étendit largement aux habitants de sa ville en 1923. Des centaines de personnes furent sauvées et virent leur existence changer. Watchman Nee ne fut jamais élève d'une école théologique, ni d'un institut d'apprentissage biblique. La plupart des choses qu'il apprit concernant Christ, les choses de l'Esprit et l'histoire de l'Église, il les acquit en étudiant la Bible et en lisant des ouvrages écrits par des hommes spirituels. Watchman Nee était non seulement un excellent étudiant de la Bible, il était aussi un lecteur avide de livres spirituels. Intellectuellement doué, extrêmement brillant, il était capable de sélectionner, de comprendre, de discerner et de mémoriser les écrits appropriés. Il lui était possible de saisir sans difficulté les points et emphases d'un livre en y jetant un rapide coup d'œil.

 

Une foi vivante :

Parce qu'il travaillait trop et ne recevait pas de soins médicaux adéquats, Watchman Nee fut atteint de tuberculose en 1924. Sa maladie s'aggrava au point que des rumeurs se propagèrent, l'annonçant mort. Pendant cette période de maladie, il se mit à faire intensément confiance en Dieu pour son existence, et Dieu prit fidèlement soin de lui. Dieu le guérit de la tuberculose mais le laissa souverainement atteint d'une angine de poitrine. Il aurait pu mourir à tout instant. Cet état de fait le conduisit spontanément à avoir totale confiance dans le Seigneur pour toute son existence. D'heure en heure, il vivait par la foi en Dieu, et d'année en année, Dieu lui dispensa ses soins pleins de grâce et la vie de résurrection, jusqu'au jour de sa mort. C'est au travers de telles difficultés qu'il fit l'expérience de Dieu et se réjouit de Lui bien davantage que s'il n'avait pas souffert d'une maladie aussi envahissante et exténuante. Le genre de guérison divine dont Watchman Nee fit l'expérience n'était pas simplement un acte miraculeux de Dieu ; cette guérison était l'opération de la vie de résurrection au moyen de la grâce, par l'exercice de la foi dans la parole fidèle de Dieu, pour l'édification et la croissance dans la vie. Ce n'était pas juste un miracle opéré par la puissance divine, mais absolument la résultante de la grâce et de la vie divine.

 

Sa vie et son œuvre :

À chaque fois que quelqu'un posait une question à Watchman Nee, sa réponse était toujours pratique, directe, claire, pleine d'onction et remplie de lumière. Son attitude était toujours très normale et ouverte. Il était d'un abord facile. Il possédait une capacité immense et son cœur était large. Dans le domaine spirituel, il atteignait les hauteurs et touchait les profondeurs. Concernant le principe et le dessein de Dieu, sa compréhension et son expérience étaient d'une grande richesse. Il laissait toujours dans son interlocuteur une grande impression de douceur, sans que ne se dégrade le sens du respect. Dans ses manières, il était gentil et doux, ses paroles remplies d'onction. En conversant avec lui, personne ne percevait de distance, mais au contraire, la sensation d'être rafraîchi et approvisionné. L'impression que laissaient ses paroles et ses gestes étaient inoubliables. Watchman Nee vit que l'importance de notre œuvre réside dans sa qualité plutôt que dans sa quantité. L'œuvre véritable est l'écoulement de la vie.

 

L'emprisonnement :

En février 1949, après bien des prières et des considérations, Watchman Nee prit la décision de demeurer à Shanghai à cause de son fardeau pour les églises, pour les collaborateurs et pour le témoignage du Seigneur sur le continent. D'un côté, il faisait pleinement confiance à la souveraineté au Seigneur ; de l'autre côté, il réalisait le risque et se préparait à devenir un sacrifice pour le témoignage du Seigneur. Au printemps 1952, il fut arrêté et jeté en prison à cause de sa foi, puis en été 1956, à la suite d'un long jugement, il fut condamné à 15 ans de prison. Toutefois, il ne fut jamais libéré. Pendant son emprisonnement, seule son épouse avait le droit de lui rendre visite de temps à autres ; elle mourut le 7 novembre 1971. Le décès de sa femme lui causa une peine immense et mit fin à son contact avec le monde extérieur. Peu de temps après la mort de son épouse, le 30 mai 1972, Watchman Nee parvint lui aussi à la fin de son pèlerinage sur terre et se reposa en Christ, qu'Il servit au prix de sa vie. Il laissa un petit morceau de papier sous son oreiller, sur lequel on lisait inscrit en grosses lettres écrites d'une main tremblante :

 

« Christ est le Fils de Dieu qui mourut pour la rédemption des pécheurs et qui ressuscita après trois jours. Voilà la plus grande vérité de tout l'univers. Je meurs parce que je crois en Christ. »

 

—Watchman Nee

 

 

Autres citations :

« Il est important d'accepter l'arrangement divin de nos circonstances. Cet arrangement est la discipline du Saint-Esprit. Échapper à l'arrangement de Dieu une seule fois, c'est perdre une occasion de voir notre capacité s'agrandir. Un croyant ne peut jamais rester inchangé après avoir traversé une souffrance. »

 

« Lorsque j'ai commencé à servir le Seigneur, je m'inquiétais quelque peu en ce qui concernait mes moyens de survie. Comme j'allais marcher sur le sentier du Seigneur, j'allais uniquement me fier à Lui pour recevoir Son soutien pratique. Dans les années 1921 et 1922, très peu de prédicateurs en Chine vivaient en dépendant entièrement du Seigneur pour leur existence. Pourtant, lorsque je fixais mes yeux sur le Seigneur, Il me disait : 'Si tu ne peux pas vivre par la foi, tu ne peux pas œuvrer pour moi'. Je savais qu'il me fallait une œuvre vivante et une foi vivante pour servir le Dieu vivant. Dieu a pourvu à tous mes besoins et n'y a manqué pas une seule fois. »

 

 

Copyright © 1997-2009 LIVING STREAM MINISTRY
Tous droits réservés. Toute reproduction d'un extrait quelconque de ce site internet
est strictement interdite sans l'autorisation écrite préalable de l'éditeur.